dimanche 19 novembre 2017

Toujours à propos de "mes" participants à la Grande Guerre

Bonjour mon lecteur,

Je continue à référencer les hommes qui ont participé à la première guerre mondiale et qui apparaissent dans mes études généalogiques.
Vous pouvez consulter le document de synthèse entier ici : "Mes" participants à la grande guerre
Je viens de faire un petit calcul dont il ressort que "mes" Morts pour la France représentent 18 % de l'ensemble de mes participants... et ne n'ai pris en compte que ceux qui ont la mention Mort pour la France.
Ce taux de 18 % est la moyenne nationale.
Bon voici un petit document de synthèse qui présente le lien entre certains de "mes" combattants dont quelques Morts pour la France et un Mort sans la mention pour la France.
Ce n'est pas très gai comme travail.
Bon, je ne vais pas plomber la soirée avec mes états d'âme alors je vous dis à bientôt.
Catherine Livet

dimanche 12 novembre 2017

La liste de "mes" participants à la Grande Guerre grandit toujours

Bonjour mon lecteur,
Je savais bien que me lancer dans ce travail allait me prendre beaucoup de temps et d'énergie mais il avance.
Si je ne me suis pas trompée, je viens d'enregistrer mon 32e homme sur mon document de synthèse qui va regrouper tous les participants à la première guerre mondiale qui apparaissent, à un titre ou à un autre, dans mes études généalogiques.
Pour en savoir plus, il faut aller sur la page dédiée ici
 
Bon, voici un nouveau petit tableau, moins ennuyeux que mes longs discours, qui en présente quelques uns :
A bientôt,
Catherine Livet

dimanche 5 novembre 2017

"Mes" combattants de la Grande Guerre

Bonjour mon lecteur,
Il y a à peine une semaine, je pensais ne jamais réussir à répertorier et à présenter de façon claire tous les participants à la première guerre mondiale qui apparaissent dans mes études généalogiques.
Bon, je suis loin d'avoir terminé mais, mon projet commence à prendre tournure... Du moins, c'est mon avis...
Voici le chemin direct pour aller sur la page  "mes" combattants
Je vous remercie beaucoup pour l'intérêt que vous portez si gentiment à mes travaux... vous me donnez toujours de nouvelles idées.
A bientôt,
Catherine Livet

dimanche 29 octobre 2017

"Mes" combattants de 14-18

Bonjour mon lecteur,

Je me suis jetée à corps perdu dans un travail titanesque ! Plusieurs fois, j'ai failli abandonner... mais à chaque fois, j'ai reçu de chaleureux encouragements de votre part, vous mon lecteur que je ne connais pas dans la "vraie vie".

Alors voila, l'avancée -bon enfin, le début- de mon travail qui consiste à répertorier tous les participants à la Grande Guerre qui apparaissent, pour une raison ou une autre, dans mes études généalogiques.

J'ai vraiment besoin d'encouragements... c'est un travail très difficile... usant... je doute souvent d'y arriver.

Merci de m'être aussi fidèle et d'aller jeter un œil sur ma page dédiée à cette étude : "Mes" combattants de 14-18

A très bientôt

Catherine Livet

dimanche 22 octobre 2017

Mise à jour de la rubrique "les Noyon de mes petits textes"

Bonjour mon lecteur,

Juste pour annoncer une petite mise à jour de ma rubrique "les Noyon de mes petits textes" avec la publication de quelques pages de mon livre 4 "de Rahïr à Merda", celles qui parlent de Clémentine Noyon,
la médaillée de l'année terrible

Pour accéder à cette rubrique, il suffit de cliquer sur le lien dans la colonne de droite
ou ici :
Les Noyon de mes petits textes

A bientôt

Catherine Livet

samedi 21 octobre 2017

Mon #RDVAncestral mensuel

Bonjour mon lecteur,

Si vous ne savez pas ce qu'est le #RDVAncestral, visitez le site officiel : #RDVAncestral

Depuis que je l'ai découvert, cet exercice est devenu le mien, c'est viscéral, j'aime ce genre d'écriture et surtout le partage avec les autres passionnés.
J'aime lire les publications des participants et sentir, derrière les mots, la flamme qui anime tous ces écrivains parfois en herbe et je suis folle de joie de constater que nous sommes très nombreux à vouloir garder vivante la mémoire de ceux qui sont passés sur terre avant nous pour que nous puissions être ceux que nous sommes aujourd'hui. 
J'en profite pour vous rappeler ma devise : " Toute vie mérite d'être contée comme on narre une aventure." Toute vie est précieuse, il n'y a pas de petit ou grand destin, il y a simplement des femmes et des hommes qui ont fait ce qu'ils ont pu en fonction de leurs moyens physiques ou intellectuels, dans une époque et des circonstances données... c'est là que réside la difficulté d'écrire en généalogie... ne pas analyser avec ses idées et sa propre conception de la vie mais toujours remettre dans le contexte historique... 
J'ai pensé ne pas pouvoir aller au #RDVAncestral d'octobre tant mes obligations en tout genre m'étouffent et pourtant, in extremis, j'ai rédigé un texte que je vous remercie de lire
 Pas de grand destin, de coup d'éclat, d'acte de bravoure, ils n'ont jamais défrayé la chronique ... de simples paysans du pays de Bitche en Moselle, asphyxiés par la misère, venus, comme tant d'autres, tenter une vie différente en région parisienne.
Vous mes lecteurs qui êtes les participants du #RDVAncestral d'octobre vous ne m'en voudrez pas, surtout si vous avez lu ma participation, de ne pas vous lire aujourd'hui... j'ai six heures de décalage horaire à intégrer et il va y avoir bientôt quarante-huit heures que je n'ai pas réellement dormi.
A bientôt,
Catherine Livet

dimanche 8 octobre 2017

Lettre ouverte à M. Nicolas Mariot

Bonjour mon lecteur,

D'habitude, je ne rentre pas dans les polémiques, je ne parle ni de religion, ni de politique... Je ne sors les griffes qui si l'on me marche volontairement sur le pied.

Mais ce week-end, on a touché à "mes Poilus", à tous les Poilus de France en fait. Alors, j'ai vu rouge...

Il y a longtemps, plusieurs années, que je dois écrire la vie de mon arrière-grand-père Charles Muyllaërt mais, engagé dans la Légion étrangère, sa vie n'a été qu'une plaie vive... ses filles, dont ma grand-mère, ont connu la misère...
C'était difficile pour moi d'aborder le sujet et puis, il y a eu cette étude faite par Monsieur Nicolas Mariot, historien, directeur de recherches au CNRS, l'amalgame avec les Poilus et le criminel Mohammed Merah... alors, j'ai senti la douleur de Charles Muyllaërt... c'est lui qui parle dans ce texte :

Un Poilu, toujours vivant dans le coeur de ses descendants, adresse une lettre ouverte à M. N. Mariot

Merci d'être nombreux à lire cette lettre,
A bientôt,
Catherine Livet